Sample Sidebar Module

This is a sample module published to the sidebar_top position, using the -sidebar module class suffix. There is also a sidebar_bottom position below the menu.

Sample Sidebar Module

This is a sample module published to the sidebar_bottom position, using the -sidebar module class suffix. There is also a sidebar_top position below the search.
Articles

Shape 5 Live Search

Le système de grade des ceintures par couleur a d'abord été introduit par Jigoro Kano, fondateur du judo moderne, comme un moyen de suivre les progrès de l'élève et l'instructeur.  Les grades et les couleurs servent aussi dans une certaine mesure à motiver ou récompenser un étudiant.  Les couleurs réelles et rangs peuvent varier pour chaque type d'art martiaux, ainsi que selon le style et l'organisation. Le facteur commun est la ceinture blanche (shiro obi) et la ceinture noire.  L'histoire nous dit que la raison pour laquelle la ceinture noire est considérée comme un rang avancé est qu'en tant que débutant, on commencait à s'entraîner avec une ceinture blanche. Au fil du temps, grâce à un entraînement difficile, la ceinture commencait progressivement à devenir plus en plus sombre jusqu'à ce qu'elle devienne presque noire.  Vous avez sûrement remarqué que la ceinture noire constamment portée en entraînement commence à s'estomper, révélant le blanc sous-jacent.  Il ne faut jamais oublier que nous sommes vraiment tous des ceintures blanches.  C'est le concept de l'esprit du débutant ... Nous retournons tous à nos débuts et nous ne devons jamais oublier d'où nous venons.

Blanc - Pureté

Dans les cultures anglaises et japonaises, le blanc est le symbole de la pureté.  Le nouvel élève portant la ceinture blanche pourrait être décrit comme étant pur, complètement ignorant des exigences de l'art.  Cette pureté est perdue dès les premiers exercices effectués dans le dojo.  La couleur immaculée disparait pour toujours avec la sueur et la poussière et le voyage à travers le spectre des couleurs commence.   Il n'y a pas de honte à être une ceinture blanche et l'instructeur le sait très bien car il a été lui-même par le passé une ceinture blanche.  Dans le dojo Honbu au Japon, sous la direction de Mas Oyama, la tradition était que les ceintures blanches uchi-deshi (étudiants demeurant sur le site ou des étudiants à temps plein) se rasaient la tête en signe de leur dévouement.  Les troisième années uchi-- deshi - nouvellement gradées au rang de ceinture noire, se rasaient également la tête pour démontrer leur humilité, symbolisant le retour à l'esprit d'un débutant.

Orange - Stabilité

Dans de nombreux pays ou dojos, une ceinture rouge est utilisée pour indiquer ce niveau Kyu (10ème / 9th Kyu).  Pendant un certain temps au Japon, la ceinture blanche gagnait d'abord un galon noir puis une deuxième.  Actuellement, le système utilisé dans le IKO est une ceinture orange.  La raison de ce changement est que dans certains types de karaté, la ceinture rouge indique un rang très élevé (par exemple, 5ième Dan ou supérieur) et de voir un Kohai junior porter une telle ceinture déprécierait la valeur de ceux ayant reçu une ceinture rouge yudansha.  Durant l'entraînement pour atteindre le niveau de la ceinture orange, vous développez les rudiments du karaté.  Vous allez mettre de côté les idées que vous aviez sur la façon de combattre et vous renseigner sur votre corps.  Toute personne qui est passée par ce stade vous dira que qu'il ont réalisé que leur corps avait des muscles à des endroits qu'ils ne connaissaient pas!  C'est là aussi que vous commencez à développer un sens de l'équilibre et de coordination entre les différentes parties du corps, avec un accent sur la position.  Vous devriez aussi être familier avec l'étiquette du dojo à ce stade.

Bleue - Fluidité et Adaptabilité

Bien que les aspects de l'entraînement appris avec la ceinture orange doivent être maintenus, le karaté-ka commence maintenant à travailler sur la partie supérieure de son corps, la force, la souplesse et la coordination.  C'est ici que vous apprenez à surmonter la tentation de prendre l'entraînement à la légère et lorsque vous y arriver, l'entraînement devient alors un réel plaisir.  L'étudiant commence à ressentir les avantages de la formation avec un sens accru du bien-être, une démarche confiante et une meilleure condition physique.  Ici, le karaté-ka doit commencer à prendre le contrôle de l'esprit et du corps.  Cela pourrait prendre la forme de ne pas montrer sa douleur lors de l'impact au cours de combat, en ne démontrant pas de signes d'épuisement pendant l'entraînement, en n'essuyant pas la goutte de sueur sur le nez parce qu'on n'a pas encore reçu d'instructions de le faire, en ne baillant pas malgré l'extrême fatigue.

Jaune - Affirmation

Ici vous apprenez à concentrer votre puissance en portant attention au hara (le domaine général du bas-ventre) ou le tanden (le seul point dans le bas ventre qui correspond plus ou moins vers le centre de gravité du corps).  Heureusement pour la plupart d'entre nous, ce point se trouve juste derrière où nous attachons notre ceinture.  C'est le premier niveau où l'entraînement commence à se concentrer sur les aspects psychologiques, en mettant l'accent sur l'esprit de la coordination du corps.  C'est ici que le karaté-ka doit commencer à développer à la fois sa puissance et sa vitesse lors de l'exécution des techniques.  La ceinture jaune est le dernier niveau des débutants "à l'état brut" et le karaté-ka commence à prendre le contrôle de sa vie, de son corps et de son environnement.

Vert - Emotion et sensibilité

La ceinture verte (Midori obi) marque le premier des niveaux plus avancés.  C'est similaire à recommencer du début car tout change et l'aspect sérieux du karaté devient évident.  Le niveau de confort change également car les ceintures vertes commencent à s'entraîner avec des ceintures de loin plus avancées en connaissance et en expérience.

Brun - Pratique et Créatif

La ceinture brune est le point auquel les élèves commencent à créer leurs propres techniques et combinaisons.  Ils commencent à trouver leur voie par eux-mêmes.  A travers l'imitation et la reproduction des techniques et des manières des ceintures plus élevées, l'expérience et la personnalité du karaté-ka commence à émerger.

Noir - Réalisation

LA CEINTURE NOIRE!  Il s'agit de la ceinture la plus convoitée.  "Je suis une ceinture noire!"  "Attention!  C'est une ceinture noire!"  Même les non inités au karaté connaissent le terme ceinture noire.  Tout le monde en veut une, mais peu de gens comprennent ce que c'est que d'être une ceinture noire.  Malheureusement, même de nombreuses ceintures noires ne comprennent pas ce que cela représente.  Beaucoup de gens pensent que c'est un exploit en soi et arrête l'entraînement peu après.

La ceinture noire est un nouveau commencement, une re-naissance comme redevenir un débutant à nouveau.  En aucune façon est-ce une destination.  Il s'agit plutôt d'une nouvelle étape dans un long voyage.  C'est un état d'être.  Elle dicte la façon dont nous nous comportons et c'est un point culminant dans la croissance personnelle que nous obtenons grâce à de nombreuses heures de d'entraînement et d'introspection.

Source : http://www.westislandkarate.com/beltcolours.fr.html